Apéritif concert avec La Dame qui piquait les coeurs le dimanche 26 août

Publié le 7 Juin 2018

Quand la Chanson française rencontre la Musique de film...
Apéritif concert avec La Dame qui piquait les coeurs le dimanche 26 août

Après une 1ère démo autoproduite en 2002, la compositrice, auteur et interprète Nehl Aëlin élabore son 1er album, Ghost of a Child, un concept-album qui rappelle l’univers particulier de Tim Burton (Sélection Sacem 2005). Ce 1er opus attire l’attention du réalisateur Jean-Pierre Jeunet, qui l’amène à offrir son soutien à Nehl et à produire son 2ème album, Le Monde Saha, en 2012. Elle se tourne un peu plus vers la musique symphonique et crée un nouveau projet, La Dame qui Piquait les Coeurs. Ce 1er album, Livre I : Les Caprices de Cupidon, mêlant «univers onirique et chanson néo-réaliste» (Longueur d’Ondes), est orchestré à la manière d'une musique de film associant cordes, cuivres et percussions épiques, rappelant des artistes comme Woodkid, Yann Tiersen ou The Cinematic Orchestra.

 

Line-up : Pierre Malle (violon), Anthony Chéneau (alto), Flora Chevallier (violoncelle), Nehl Aëlin (voix/piano).

Apéritif concert avec La Dame qui piquait les coeurs le dimanche 26 août

«Quand l’estomac tiraille entre le Sucre et l’Acide, à quelle sauce va-t-on bien pouvoir manger ce cœur ?». A la sauce d’un talent mêlant les deux avec un rare bonheur. De celui d’une écriture qui pique les cœurs par un réalisme dur ou une poésie mélancolique ; de celui d’une voix qui hurle une souffrance ou qui murmure un p’tit bonheur comme cet «Enfant aux yeux de printemps»

(La NR 37)

 

Rédigé par Festivalderoumarson

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article